Sur la scène intérieure (Marcel Cohen, 2013)

 

Genre : souvenirs autobiographiques (âge minimum : fin de collège - lycée)

 

Aperçu : Maria Cohen, née en 1915 à Istanbul, convoi n° 63 en 1943. Jacques Cohen, né en 1902 à Istanbul, convoi n° 59 en 1943. Monique Cohen, Sultana Cohen et d’autres encore sont évoquées ainsi tout à tour avec une parcimonie de mots pour les faire revivre, pour raviver des souvenirs et ne pas les oublier. C’est un travail de mémoire que fait ici l’auteur, dressant le portrait incomplet de personnes de sa famille.

 

Notre avis : Intéressant et émouvant. L’auteur s’applique à prendre une grande distance et se méfie de l’idée même de souvenir dans ce livre très court, très incomplet, à la fois personnel et universel. Les personnages n’ont ici rien d’extraordinaire. Ils sont simples, à la fois comme tout le monde et très singuliers, uniques, car chacun l’est. Toute la cruauté de leur disparition n’en est alors que plus éclatante.