Rabelais

En quelques mots

François Rabelais est un célèbre écrivain français du XVIe siècle.

 

Devenu un symbole de l’excès et du rire, cet humaniste a composé des romans qui sont irrévérencieux dans la forme mais sérieux dans le fond.

  • Un symbole de l’excès et du rire

Rabelais a marqué la littérature française par ses récits hauts en couleur dans lesquels il met en scène des géants, pourvus d’un appétit et d’une soif extraordinaires.

 

Ces personnages hors du commun se retrouvent aujourd’hui dans la langue française. On parle ainsi d’un repas « gargantuesque » pour nommer un repas extrêmement copieux.

 

Un humour gras et sans filtre caractérise également les romans de Rabelais.

 

Là encore, un mot a été créé dans la langue française : l’adjectif « rabelaisien ». Il évoque tout ce qui prête au rire quand il s’agit d’excès, sans aucune retenue et avec une immense gaieté.

 

Toutefois l’œuvre de Rabelais est complexe.

 

Les géants sont des princes, instruits et intelligents.

  • Une œuvre humaniste et éclairée

En lisant Rabelais, on est toujours en proie au doute : s’agit-il seulement de provoquer un rire franc et divertissant ou bien est-ce une mise en scène pour aborder de façon indirecte des sujets de société ?

 

Écrivain à la plume libre et joyeuse, François Rabelais est en effet un érudit et un penseur qui s’intéresse à la langue française, aux langues antiques, à la religion, à l’éducation et à la politique de son époque afin d’apporter une réflexion constructive et un renouveau des mentalités.

 

Il est ce qu’on appelle « un humaniste ».

 

Son parcours en témoigne : il a étudié le latin et le grec, a été moine et connaît parfaitement la théologie. Il a suivi également des cours de droit et a étudié le corps humain. Il exerce d’ailleurs la médecine. Il est un admirateur d’Érasme, grand philosophe hollandais de son temps. Il a aussi voyagé en Italie et a étudié les vestiges de la Rome antique.

Sa vie, son œuvre

François Rabelais est né à la fin du XVe siècle à la Devinière, près de Chinon, dans la région Centre – Val de Loire.

 

On ne connaît pas son année exacte de naissance. Plusieurs sources indiquent qu’il serait né vers 1483.

 

En revanche sa date de mort est connue : François Rabelais s’est éteint en 1553, à Paris.

  • Religieux et laïc

Concernant sa jeunesse, Rabelais reçoit une formation religieuse. Il devient moine chez les Franciscains puis moine chez les Bénédictins.

 

Il habite ensuite à Paris puis à Montpellier où il suit des cours de médecine. En 1532 il est nommé médecin à Lyon.

 

La suite de son existence est marquée par l’exercice de la médecine, la publication de romans mais aussi d’ouvrages sérieux, par des voyages en Italie, la dispense de cours de médecine et des fonctions de laïc au sein de l’Église.

  • Son œuvre

Sur le plan littéraire, Rabelais publie à Lyon Pantagruel en 1532 puis Gargantua en 1534 ou 1535.

 

Les deux romans ont pour titre exact respectivement Pantagruel. Les horribles et épouvantables faits et prouesses du très renommé Pantagruel Roi des Dipsodes, fils du grand géant Gargantua et La vie inestimable du grand Gargantua, père de Pantagruel.

 

Ils seraient rédigés par un certain « Maistre Alcofribas Nasier » qui n’est autre, bien sûr, que le pseudonyme de François Rabelais et son anagramme.

 

Rabelais remanie ensuite ses œuvres. La parution définitive de Pantagruel et Gargantua a lieu en 1542.

 

Le parlement exerce alors une censure sur les ouvrages, en 1543.

 

Malgré cela, Rabelais publie un troisième roman, le Tiers Livre ou plus précisément, le Tiers Livre des faits et dits héroïques du noble Pantagruel en 1546, grâce à un privilège royal.

 

Il fait paraître ensuite le Quart Livre à savoir le Quart Livre des faits et dits héroïques du noble Pantagruel en 1548.

 

En 1550, il obtient un nouveau privilège royal, de dix ans, pour l’ensemble de son œuvre.

 

François Rabelais publie alors une version complète et définitive de ses deux derniers romans et se désigne comme auteur : « composés par M. Fran. Rabelais, docteur en médecine ».

 

Il commence le Cinquième Livre mais meurt en 1553.

 

Ce roman est publié après sa mort en 1564.

Remarques

L’œuvre de François Rabelais est très riche et permet différents niveaux de lecture, du collège à l’université.

 

Elle continue de faire l’objet de nombreuses études afin de mieux la comprendre.

 

Certains extraits sont devenus très populaires et sont entrés dans le langage usuel.

  • Qu’est-ce qu’un « mouton de Panurge » ?

Par exemple on parle de « moutons de Panurge » en faisant allusion à un passage du Quart Livre au cours duquel un personnage, Panurge, jette à l’eau un mouton. Tous les moutons à bord du bateau sautent alors à sa suite.

 

Dans la langue française, se conduire en « moutons de Panurge », c’est donc faire preuve de bêtise : suivre le mouvement de foule, au sens propre comme au sens figuré, sans réfléchir.

 

De même, plusieurs expressions issues du Gargantua sont devenues célèbres.

 

En voici quelques-unes…

  • Citations de Gargantua

« Mieux est de ris que de larmes escrire, Pource que rire est le propre de l’homme » (Aux lecteurs)

 

« Vivez joyeux » (Aux lecteurs)

 

« Rompre l’os et sucer la substantificque mouelle » (Prologue de Gargantua)

 

« Fais ce que voudras » (Chapitre LV – Abbaye de Thélème dans Gargantua)

 

 

Article paru le 19/10/2021

Copyright Copiedouble.com