Paléographie et épigraphie

Quelle différence y a-t-il entre la paléographie et l’épigraphie ?

Paléographie et épigraphie

Comme on le constate, ces deux mots ont en commun le terme « graphie ».

 

La paléographie et l’épigraphie correspondent en effet à des sciences très proches.

 

Toutes deux désignent le déchiffrage d’une écriture.

Quelle différence y a-t-il entre paléographie et épigraphie ?

Ces sciences consistent toutes deux à étudier une écriture ancienne pour la déchiffrer.

 

Ce qui les distingue, c’est le support qui accueille l’écriture.

 

Si le support de l’écriture ancienne est périssable, on parle de « paléographie ».

 

Si ce support est permanent, on parle d’« épigraphie ».

Qu’est-ce que la paléographie ?

Le mot « paléographie » vient des mots grecs « palaios » qui veut dire « ancien » et « graphein » qui signifie « écrire ».

 

La paléographie est donc « l’étude des écritures anciennes ».

 

 

Elle désigne la science qui permet de déchiffrer les écritures manuscrites anciennes sur des supports éphémères, périssables, tels que le papier, le papyrus, le parchemin ou encore la cire.

 

Ces supports sont assez fragiles et sont destinés à un usage quotidien de l’écriture.

Qu’est-ce que l’épigraphie ?

L’épigraphie est la science qui permet de déchiffrer des écritures manuscrites anciennes sur des supports permanents, en dur, c’est-à-dire les inscriptions sur la pierre, sur le métal, sur des vases en terre cuite, sur des os, des fresques en mosaïque, etc.

 

 

Le mot « épigraphie » vient des mots grecs « epi » qui veut dire « sur » et « graphein » qui signifie « écrire ».

 

 

Parution de cet article : 09/07/2021

Copyright Copiedouble.com

 

Illustration 1 : photographie d'un extrait de manuscrit sur parchemin - Copyright Copiedouble.com

Illustration 2 : photographie d'un extrait de la Table Claudienne - Copyright Copiedouble.com