Orphée et le mythe d'Orphée

 

L'analyse des textes littéraires exige qu'on possède quelques références en culture générale.

 

Ainsi le mythe d'Orphée a inspiré de nombreux poètes mais aussi de nombreux peintres et autres artistes.

 

Il représente le poète qui est sensible aux mots et aux sons, qui est amoureux et qui est malheureux.

Pourquoi Orphée est-il important à connaître ?

On trouve très souvent des références au mythe d'Orphée dans les poèmes et dans plusieurs tableaux.

 

Côté peinture, citons par exemple deux toiles célèbres : Orphée et Eurydice (Camille Corot, 1861) et Jeune fille thrace portant la tête d'Orphée (Gustave Moreau, 1865).

Qui est Orphée ?

Orphée est un personnage relevant de la mythologie grecque antique.

 

Il est présent notamment dans les Métamorphoses du poète latin Ovide, aux livres X et XI.

  • Ses parents

Orphée est le fils d'une muse et d'un humain.

 

Sa mère est fille de Zeus et de Mnémosyne. C'est la muse Calliope.

 

Son père est un mortel : le roi de Thrace.

  • Caractéristiques

Orphée est un poète mais aussi un musicien qui joue d'un instrument de musique que lui offre Apollon : une lyre à sept cordes.

 

Précisons que la lyre ressemble à une petite harpe.

 

Orphée y ajoute deux cordes et joue donc de cette lyre à neuf cordes dans la nature.

 

Tous succombent à la beauté et à la puissance de sa poésie chantée. Même les rochers et les bêtes sauvages se déplacent pour l'écouter.

L'histoire d'Orphée

Orphée est amoureux et épouse Eurydice mais elle meurt le jour du mariage, piquée par un serpent.

 

Déterminé à la ramener dans le monde des Vivants, Orphée descend aux Enfers, là où se trouvent tous les morts selon la mythologie antique grecque.

 

Là-bas, il a recours aux mots et à la musique.

  • Le pouvoir des mots et des sons

Grâce à sa lyre et à ses chants, Orphée parvient à adoucir le chien à trois têtes nommé Cerbère qui garde les Enfers.

 

Finalement Orphée obtient l'autorisation de ramener effectivement Eurydice à la surface de la Vie mais à une condition : celle de ne pas se retourner en chemin.

  • La perte de l'être aimé

Orphée marche devant.

 

Il guide par sa lyre la défunte Eurydice pour la ramener à la vie.

 

Soudain elle pousse un cri et il se retourne.

 

L'accord est donc rompu.

 

Orphée ne pourra jamais retrouver Eurydice ; il la perd définitivement et celle-ci reste aux Enfers.

  • La douleur et le chant de douleur

Dès lors, Orphée revient parmi les vivants mais il est seul et désespéré.

 

Il pleure la perte de la femme qu'il aimait.

 

Longtemps il reste muet, pétrifié de douleur.

Il se remet finalement à la poésie et au chant mais refuse de tomber à nouveau amoureux.

 

Ceci provoque la jalousie et la haine des femmes qui voudraient être aimées de lui. Elles le tuent.

 

Le corps d'Orphée est découpé en morceaux et sa tête est jetée dans un fleuve.

Orphée rejoint alors enfin Eurydice aux Enfers.

 

 

Dernière relecture de cet article : 29/04/2021

Copyright Copiedouble.com