Le clan des Otori – T1 Le Silence du Rossignol (Lian Hearn, 2002)

 

Genre : Roman d’aventures et d’imaginaire, pour adultes et jeunes adultes (à partir du lycée).

 

Aperçu : Élevé parmi les Invisibles, Tomasu, jeune homme de seize ans, est le seul survivant du massacre mené dans son village par le sanguinaire Sadamu Iida. Sauvé in extremis par le seigneur Shigeru Otori, le jeune homme lui jure obéissance éternelle. Shigeru lui donne alors un nouveau nom, Takeo, et décide de le garder sous sa protection afin d’en faire son fils adoptif. Peu à peu Takeo découvre qui il est vraiment et ce qu’il est capable de faire…

 

Notre avis : Très bien. COUP DE CŒUR. L’histoire est très agréable à lire, pleine de rythme, riche en péripéties et belles descriptions, à la fois ancrée dans une période pseudo-réaliste qui évoque les samouraïs mais aussi développant un imaginaire auquel on a tout de suite envie d’adhérer. Bien sûr, certains aspects du récit ne sont pas sans rappeler L’Assassin royal de Robin Hobb. Ce roman crée néanmoins son propre univers, à la fois extrêmement violent et raffiné, souvent poétique, à la fois familier et dépaysant. L’ouvrage est publié par Gallimard Jeunesse : il nous semble convenir davantage à des adultes ou à de jeunes adultes qu’à des adolescents. Dernière précision : ceci est un Tome 1 mais peut se lire de façon indépendante comme un volume unique car il présente une histoire complète. La suite est à découvrir dans le tome 2 Les neiges de l’exil.