Je voudrai ou Je voudrais ?

Les deux formes existent !

 

Je voudrai, c'est le verbe « vouloir » conjugué au FUTUR de l'indicatif, à la première personne du singulier.

Je voudrais avec un « - s », c'est le verbe "vouloir" conjugué au CONDITIONNEL PRÉSENT, à la première personne du singulier.

 

Mettre ou non un -S à la fin, cela revient donc à se demander si le temps utilisé est un futur ou un conditionnel présent.

 

Y a-t-il une astuce ?

 

Oui ! Il suffit de remplacer le « je » par « tu » pour entendre la solution !

 

À l'oral, « Je voudrai » (futur) et « Je voudrais » (conditionnel présent) sont identiques alors qu’à la deuxième personne du singulier, la différence s’entend : « Tu voudras » (futur) se distingue aisément de « Tu voudrais » (conditionnel présent).

 

Si on peut remplacer par « Tu voudras », alors c'est le futur et il faut écrire « Je voudrai » sans « - s ». Si on peut remplacer par « Tu voudrais », alors c'est le conditionnel présent et il faut écrire « Je voudrais » avec un -s.

 

Le conditionnel présent : je voudrais

 

Le verbe vouloir se conjugue de la manière suivante au conditionnel présent (appelé aussi « présent du mode conditionnel ») : je voudrais / tu voudrais / il voudrait / nous voudrions / vous voudriez / ils voudraient.

 

La forme « je voudrais » est très courante dans la vie de tous les jours.

 

En effet, le conditionnel présent s'emploie quand on ne peut pas avoir de certitude. C’est le cas lorsqu’on formule un souhait ou qu’on demande poliment quelque chose.

 

Étant donné que le verbe « vouloir » exprime une volonté, cette utilisation du conditionnel est très fréquente.

 

Exemple : « Oh, du gâteau au chocolat ! J'en voudrais bien une part ! ». Ici le conditionnel présent est une marque de politesse. Plutôt que de dire " Je veux du gâteau ", qui signifie une exigence, on atténue sa demande en utilisant le conditionnel présent.

 

On écrira également : « Si je gagnais au loto, je voudrais faire le tour du monde ». Dans cet exemple, cela veut dire qu’on envisage tellement peu l'idée de gagner au loto que le souhait de faire le tour du monde reste très hypothétique. L’imparfait « si je gagnais » exprime notre doute par rapport à la réussite, « je voudrais » est le conditionnel présent qui accompagne cette incertitude.

 

Dans quel cas écrire « Je voudrai » sans -s ?

 

« Je voudrai » est un futur.

 

Au futur, le verbe « vouloir » se conjugue de la façon suivante : je voudrai / tu voudras / il voudra / nous voudrons / vous voudrez / ils voudront.

 

Le futur de l'indicatif s'emploie quand on se projette dans l'avenir avec certitude.

 

Par exemple, on écrit : « Si je rate l'épreuve, je voudrai la repasser demain ». Ici le présent montre qu’on envisage d’échouer à l’épreuve et que si c’est le cas, l’avenir est certain : notre souhait sera de recommencer le lendemain. Le futur accompagne l’hypothèse au présent.