Communiquer en sifflant

Copiedouble se consacre aux pages de l’écrit… mais se montre curieux de tous les modes de communication !

 

Petite exploration du côté d’une pratique peu banale… le fait de siffler !

Le contexte : les montagnes

Les hommes ne sont jamais à cours de solutions quand ils désirent communiquer.

 

Comment faire dans les montagnes ? Crier ne sert à rien mais siffler s’avère efficace !

Une réalité et même un patrimoine

Vous croyez que l’idée relève de la fiction ? Détrompez-vous !

 

L’habitude existait bel et bien dans les Pyrénées-Atlantiques mais persistait aussi en Turquie pour ne prendre que ces deux exemples.

 

D’ailleurs l’UNESCO a décidé en 2009 d’inscrire ce langage sifflé turc sur la Liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente.

Une pratique universelle et millénaire

Tout ceci n’a rien d’une lubie réservée à quelques cas isolés.

 

En effet la parole sifflée est mentionnée depuis des millénaires à de nombreux endroits du monde. On en trouve des traces écrites – de façon délicieusement paradoxale, notons-le au passage, s'agissant d'une pratique orale ! - dès le Ve siècle avant JC chez Hérodote et du IIe au VIIIe siècle après JC dans des traités chinois.

 

France, Maroc, Guyane, Brésil, Chine, Turquie, Sibérie… les quatre coins du globe semblent concernés !

L'engouement d'aujourd'hui

Aujourd’hui le phénomène intéresse la neurophysiologie pour mieux comprendre, entre autres, l’acquisition du langage chez les enfants.

 

Précisons au passage qu'en vérité, toutes ces « langues » sont plutôt des versions sifflées de langues existantes que des langues à part entière. Elles sont utilisées de façon spontanée, entre individus, et ont un rôle social plus encore qu’utilitaire.

 

Ainsi, même lorsque la parole « classique » est possible, la parole sifflée peut être préférée soit pour communiquer de façon secrète, sans se faire comprendre des autres, soit pour des moments forts de la vie sociale, comme une demande en mariage.

 

Ces scènes ne sont pas vouées à disparaître, bien au contraire.

 

Aujourd’hui l’engouement pour les langues sifflées ne cesse de croître !

 

Avec leur portée de plus de 2 kilomètres, elles fascinent l’homme contemporain et sont désormais enseignées à l’université, à Pau par exemple.

 

Elles peuvent aussi inspirer les artistes tel Le Clezio, prix nobel de littérature, qui mentionne le langage sifflé berbère dans son roman Désert en 1980 ou Corneliu Porumboiu qui en fait un élément essentiel de son film Les Siffleurs en 2020.

 

 

Parution de cet article : 07/05/2021

Copyright Copiedouble.com