Sweet sixteen (Annelise Heurtier, 2014)

 

Genre : Roman historique, pour adolescents (peut se lire dès la 6ème)

 

Aperçu : Dans les années 1950, l’Amérique ne donne pas les mêmes chances à tous, selon leur couleur de peau. Les Blancs et les Noirs n’ont pas le droit de fréquenter les mêmes endroits. C’est la ségrégation. Pourtant, en mai 1954, la Cour suprême prend une étrange décision : celle d’autoriser l’accès des bancs d’une prestigieuse université à une poignée d’étudiants noirs. Molly est l’une d’eux. Grace, au contraire, est blanche et n’envisage pas d’avoir des camarades d’une autre couleur que la sienne.

 

Notre avis : Bien. L’histoire est menée avec un bon rythme et même si le lecteur n’est pas dupe quant à la portée pédagogique du récit, il parvient tout de même à s’attacher aux personnages. On ne s’ennuie pas ; le livre se lit d’une traite. La réflexion proposée est intéressante. S’appuyant sur des faits réels, elle permet de prendre en compte différents points de vue ainsi que l’évolution d’un avis se forgeant au fil du temps et au contact des autres, avec ses difficultés, d’une façon concrète et réaliste. C’est donc un roman agréable à lire et instructif, à proposer par exemple à des collégiens de 13-14 ans.