Ru (Kim Thùy, 2009)

 

Genre : Récit autobiographie, pour adultes (peut se lire dès le lycée)

 

Aperçu : Née à Saigon en 1968 pendant l’offensive du Têt dans un Vietnam déchiré en deux, la narratrice livre par fragments son existence, notamment des anecdotes liées à sa famille, ses souvenirs douloureux d’émigrée, son arrivée à Québec, son intégration, son lien avec son fils autiste, ses retours au Vietnam et son regard sur les autres.

 

Notre avis : Bien. Ce récit autobiographique donne un aperçu du parcours d’une émigrée et de la personnalité qu’il ne manque pas de forger. Kim Thùy se livre à travers des textes presque poétiques, très courts, à chaque fois d’une ou deux pages, ce qui favorise bien entendu une lecture discontinue mais qui laisse aussi parfois le lecteur sur sa fin. On voudrait souvent en savoir davantage sur les personnages évoqués ou sur le contexte des anecdotes racontées.