Ritournelle de la faim (J. M. G. Le Clézio, 2008)

Genre : Roman d'apprentissage, de source autobiographique, pour adultes (peut se lire dès la 3ème)

Aperçu : La faim, c'est ce qui aura marqué l'auteur à propos de la seconde guerre mondiale. Il nous raconte pourtant une autre histoire : celle d'une petite fille, Ethel, emmenée à l'Exposition Universelle de Paris. Elle a dix ans et tient très fort la main de Monsieur Soliman.

Notre avis : Assez bien ou moyen car relativement difficile à cerner lors d'une première lecture. On croit suivre un destin de jeune femme, dans ses relations familiales avec l'excentrique et charmant Monsieur Soliman puis dans son amitié avec son amie russe Xénia. On pense aussi qu'il sera question de rêves, de mélanges de cultures avec l'ïle Maurice, la Russie et la France. En vérité le livre retrace une désillusion générale qui se passe à petite échelle au niveau d'Ethel et à grande échelle avec la seconde guerre mondiale. Les histoires (avec un grand H et un petit h) se mêlent et nous laissent un peu (justement !) sur notre "faim" puisqu'on ne suit réellement ni l'une ni l'autre. Le roman n'est donc que moyennement plaisant avec plusieurs passages décevants et très attendus, et d'autres au contraire vraiment réussis.