Quel point commun y a-t-il entre l'imparfait et le conditionnel présent ?

Réponse

Ces deux temps ont un point commun : ils présentent les mêmes terminaisons.

-ais
-ais
-ait
-ions
-iez
-aient

Prenons par exemple le verbe AIMER.
A l'imparfait : j'aimais, tu aimais, il aimait, nous aimions, vous aimiez, ils aimaient.
Au conditionnel présent : j'aimerais, tu aimerais, il aimerait, nous aimerions, vous aimeriez, ils aimeraient.