Nouvelles vertes (Pierre Bordage et autres auteurs, 2005)

 

Genre : Recueil de nouvelles écologistes, pour adultes (peut se lire dès la 3ème)

 

Aperçu : Ce recueil commence par un poème puissant d’Hubert Reeves et se poursuit avec neuf nouvelles qui ont pour point commun le même objectif : inviter le lecteur à une réflexion sur l’écologie et le devenir de la planète. Les textes sont Césium 137 de Pierre Bordage, Bas les masques de Benoît Broyart, Chasse aux gorilles d’Élisabeth Combres, Je suis la vigie et je crie de Christian Grenier, Grumes de Yann Mens, Après moi, le déluge de Viviane Moore, Délivrance de Jean-Paul Nozière, Longue vie à Monsieur Moustache de Mikaël Ollivier et Noir destin pour plastique blanc de Florence Thinard. Certains textes relèvent de la science-fiction, d’autres insistent sur la réalité d’aujourd’hui.

 

Notre avis : Très bien mais à réserver à de grands adolescents, fin de collège ou lycée, ou à des adultes, tant le constat est sans concession, voire sans échappatoire. Le poème d’Hubert Reeves est beau et incisif, très réussi. De même que le texte de Pierre Bordage, qui nous séduit par son originalité et sa capacité à créer toute une ambiance en quelques pages. Cette nouvelle parvient à nous transporter dans la fiction tout en atteignant son objectif : défendre la cause de notre avenir ! À noter aussi qu’il se dégage de ce texte un certain optimisme, ce qui est vraiment appréciable. Le reste de l’ensemble du recueil est plutôt réussi, avec des nouvelles variées et bien écrites. Elles ne manqueront pas de toucher le lecteur mais pourront le laisser en désarroi. Au-delà du message de mise en garde, que faire ? La vision pessimiste pourrait ainsi constituer le reproche à faire à ce recueil.