Les procédés comiques

Lorsqu'un auteur (d'un film, d'une pièce de théâtre, d'un texte littéraire) cherche à faire rire, il utilise des "outils" qu'on appelle "procédés comiques".

 

 

Les procédés comiques désignent donc l'ensemble de ce qui est mis en place pour provoquer le rire chez le spectateur. On identifie ainsi :

- le comique de gestes : c'est l'attitude même du personnage qui fait rire, avec ses gestes et ses mimiques (grimaces, coups de bâton, chutes...) ;

- le comique de situation : c'est la situation en elle-même, en fonction du statut de chaque personnage, qui est amusante (le mari trompé rencontre l'amant, quiproquos...) ;

- le comique de répétition : des paroles, des gestes ou une situation sont répétées. Cette répétition les rend comiques ;

- le comique de mots : ce sont les mots eux-mêmes prononcés par les personnages (jurons, accents, patois), ou leurs noms, qui sont amusants ;

- le comique de caractère : les défauts d'un personnage sont amusants (grande avarice, obsession particulière...).