Les Oliviers du Négus (Laurent Gaudé, 2011)

Genre : Recueils de nouvelles, pour adultes (peut se lire dès le lycée)

 

Aperçu : Quatre nouvelles sont ici proposées : Les Oliviers du Négus ; Le Bâtard du bout du monde ; Je finirai à terre ; Tombeau pour Palerme. Seuls points communs : l'écriture, bien sûr, et le choix d'une narration à la première personne du singulier avec « je ». Pour le reste, ces histoires sont très différentes. On peut toutefois rapprocher la première et la dernière, proches du Soleil des Scorta (voir fiche sur Copiedouble), qui évoquent l'Italie du Sud. Le Bâtard du bout du monde nous surprend et nous plonge dans l'antiquité. Je finirai à terre est une sorte de conte qui dépasse le cadre de la première guerre mondiale pour rejoindre les préoccupations actuelles sur l'environnement.

 

Notre avis : Très bien. COUP DE COEUR. On retrouve (enfin !) l'écriture de Laurent Gaudé telle qu'on l'aime : simple et belle, rendant hommage aux lieux comme aux hommes, faisant preuve d'originalité et de puissance. Les deux dernières nouvelles nous semblent particulièrement réussies. Tombeau pour Palerme ne peut nous laisser indifférent. C'est un texte dans lequel chaque phrase respire le courage et la noblesse. Quant à Je finirai à terre, c'est un petit bijou !