Les heures silencieuses (Gaëlle Josse, 2011)

Genre : Journal intime fictif, pour adultes (peut se lire dès la 3ème)

Aperçu : Magdalena Van Beyeren, épouse de Pieter Van Beyeren, est une femme hollandaise du XVIIe siècle, celle qu'on aperçoit de dos sur le tableau (d'Emmanuel de Witte, cette toile de la couverture du roman). En silence, Magdalena confie ses secrets et sentiments à son journal intime...

Notre avis : Très bien. Ce court roman de 130 pages se lit d'une traite avec un plaisir croissant. Petit bémol toutefois : le tout début peut paraître un peu artificiel, avec une présentation peu naturelle des circonstances, du tableau-support et du contexte historique. En revanche le reste est très agréable à découvrir et fait preuve d'une écriture ciselée, juste et pleine de retenue. La femme s'exprime ici avec pudeur et sagesse. Un bel hommage à leur condition au XVIIe siècle. Surtout, ce livre parle de la maturité, des silences, des non-dits et explore nos états d'âme. Une jolie lecture en guise de pause dans l'existence avec plusieurs phrases particulièrement bien trouvées, qu'on pourrait s'amuser à recopier. En un mot, un petit livre à faire découvrir !