Le temps des mots à voix basse (Anne-Lise Grobéty, 2001)

Genre : Roman court - prose poétique, historique, pour adultes et adolescents (3ème - lycée)

Résumé : Un jeune garçon évoque son amitié pour Oskar, aussi solide que l'amitié qui lie depuis déjà de longues années son propre père (Heinzi) et le père d'Oskar (Anton). Les deux hommes sont férus de poésie et se retrouvent régulièrement, à leurs moments perdus, pour réciter des strophes et s'amuser. Mais ce bonheur parfait est vite fragilisé par « une voix qui monte ». Peu à peu, c'est le « temps des mots à voix basse », la colère et la peur. Une « espèce d'araignée noire aux pattes tordues » est posée sur « le fond rouge sang des drapeaux »... Bientôt la famille d'Oskar est menacée...

Notre avis : Très bien. Récit remarquable, écriture soignée, prose poétique. Jamais le nazisme n'est évoqué directement mais il est dénoncé à travers des images, des métaphores, et une atmosphère qui s'alourdit peu à peu. Le récit met particulièrement en évidence le rôle du langage et sa manipulation qui mène à l'intolérance et à l'inacceptable. Il propose une intéressante dichotomie entre poésie, littérature, amour de l'autre et nazisme. Narrateur = je, le fils d'Heinzi. Registre de langue courant. Récit rétrospectif au passé. Prose poétique.