Le silence des Verticaux (Virginie Mège, 2015)

Genre : Roman fantastique pour adolescents (à partir du collège)

 

Aperçu : Basile a quinze ans. Il passe beaucoup de temps chaque matin dans la salle de bain pour se coiffer et se dispute souvent avec son frère. Cette semaine, il débute son stage de 3ème en entreprise et se prépare comme d’habitude quand il entend des voix, comme des phrases chuchotées dans les murs... Pendant ce temps, d’étranges personnages dialoguent dans les rues, avec un langage très particulier... Que se passe-t-il ?

 

Notre avis : Très bien. COUP DE COEUR. L’adolescent Basile est très attachant et réaliste. Ni héros ni anti-héros, élève de 3ème, il fait son stage en entreprise et a des réactions qui semblent assez proches de la réalité. L’univers proposé dans ce roman est très original : c’est à la fois le nôtre, notre quotidien, une ville ordinaire avec ses rues et ses équipements mais aussi un univers parallèle, amusant et cocasse, empli d’une poésie qu’on ne soupçonne pas au départ. Les références culturelles sont aussi très présentes mais passent au second plan, sans parasiter l’aventure menée comme une enquête, avec de l’action. À l’issue de cette lecture, on se retrouve surpris et convaincu. De quoi adopter un nouveau point de vue sur notre environnement !