Le rapport de Brodeck (Philippe Claudel, 2007)

Genre : Roman contemporain pour adultes (peut se lire dès le lycée)

Aperçu : Le narrateur s'appelle Brodeck et est chargé d'écrire un rapport sur ce qui s'est passé à l'auberge Schloss. Sur ce qui est arrivé à l'Anderer. Mais qui était vraiment l'Anderer ? Comment raconter ? Comment ne rien oublier et pour quoi faire ? Brodeck a peur. Il écrit et se souvient. Il mène aussi son enquête...

Notre avis : Assez bien. Ce roman montre une structure narrative recherchée et un style soigné pour aborder les thèmes délicats du souvenir et de la culpabilité. L'occasion de réfléchir aussi sur la conscience, l'effet de groupe, le prix à payer pour rester en vie, les concessions, la déchéance, le pardon, le besoin de témoigner, la transmission, la cruauté humaine, le rôle de l'art, etc. Le « rapport de Brodeck » est ponctué par des souvenirs épars des camps de concentration, par le cauchemar de la culpabilité ressentie par les survivants, et surtout par la peur. La peur de l'autre, la peur de l'homme. Un roman intéressant pour l'objet d'étude du programme de Première au lycée sur « le roman et ses personnages : vision de l'homme et du monde ». Toutefois l'ensemble progresse lentement et le roman paraît trop long avec ses 370 pages en Livre de Poche. L'oeuvre semble aussi, à nos yeux, manquer un peu de dynamisme ou bien d'une poésie plus franchement assumée. A néanmoins remporté le Prix Goncourt des Lycéens.