Le miniaturiste (Virginie Lou, 1996)

Genre : Roman jeunesse, fantastique, pour adolescents (5ème - 4ème)

Résumé : Le chat de la narratrice vient d'être assassiné par des enfants du village. Celle-ci se replonge alors dans le passé et nous raconte ce qui s'est passé dans son adolescence, lorsque l'installation d'un miniaturiste a changé sa vie pour toujours...

Notre avis : Moyen. Facile à lire, vocabulaire simple, registre de langue courant, mais l'intrigue reste mince et manque de réel suspense. Narrateur = je. Construction de l'histoire intéressante à étudier avec la mise en place du récit rétrospectif, le récit au passé étant encadré par le présent, en début et fin du roman. De plus, la narratrice s'adresse directement aux lecteurs et les prend à partie. Le roman construit peu à peu une intéressante réflexion « philosophique » sur la possession : Pourquoi cherche-on à posséder des objets et plus particulièrement des miniatures qui sont une réduction de la réalité ? Ne tentons-nous pas aussi de posséder les gens (ex : aimer qqun, est-ce vouloir le posséder ?) ? Que sommes-nous prêts à échanger ou à vendre pour obtenir ce que nous souhaitons ? A lire par exemple après l'étude du mythe de Faust.