La prière d’Audubon (Kôtarô Isaka, 2000)

Titre original : Audubon no inori

Traduit du japonais par Corinne Atlan pour les Éditions Philippe Picquier

 

Genre : Roman pour adultes (peut se lire dès le lycée)

Aperçu : Sans comprendre pourquoi ni comment, le narrateur se retrouve sur une île très étrange. Isolée du reste du monde, on dit qu’il lui manque quelque chose. Toutefois c’est un épouvantail qui l’affirme, doué de raison et de parole. Quant aux autres habitants de l’île, ils ne sont pas moins troublants. L’un d’eux est d’ailleurs un tueur, assassinant les gens qui ont quelque chose à se reprocher, et tout le monde l’accepte.

Notre avis : Bien. Un roman déroutant qui relève du merveilleux et du fantastique, parfois aussi du policier, mais qui s’ancre malgré tout dans une réalité du quotidien. Le livre est volumineux (520 pages), il y a certaines longueurs mais aussi de très bonnes trouvailles et des passages particulièrement intéressants. La poésie n’est pas vraiment là mais rode dans les pages, l’imaginaire peine à réellement décoller pourtant on se laisse quand même prendre au jeu. Difficile de se prononcer pour donner un avis tranché...