LA POÉSIE au bac de français

La « poésie » au lycée

En classe de seconde, l'objet d'étude porte sur : « La poésie du XIXe au XXe siècle : du romantisme au surréalisme ».

On étudie donc une période limitée et deux mouvements très riches en poésie : le romantisme et le surréalisme.

En classe de première, l'objet d'étude porte sur « Ecriture poétique et quête du sens, du Moyen Age à nos jours ».

Cette fois il s'agit de montrer le lien qui existe entre l'écriture poétique, qui est une manière particulière d'utiliser la langue, et le regard posé sur le monde que cette façon d'écrire propose.

L'étude couvre alors une période plus large qu'en classe de seconde, pour mieux cerner les évolutions du genre littéraire de la poésie à travers les siècles.

Quelles sont les attentes des examinateurs pour le bac ?

Vous devez d'abord montrer que vous faites une distinction entre un texte et un poème. Cela signifie que vous ne devez pas considérer le poème comme un texte documentaire ni comme un extrait de roman, même s'il s'agit d'un « poème en prose ».

La première marque évidente de cette distinction est le choix d'un vocabulaire précis, propre à la poésie, que vous devez utiliser et maîtriser. Ne dites pas « ligne » mais « vers ». Ne dites pas « paragraphe » mais « strophe ». Ne vous contentez pas d'affirmer qu'il se dégage une certaine douceur d'un texte ; montrez plutôt que le poème présente des allitérations douces en telle en telle consonne. Ne parlez pas simplement de « rimes ». Dites si ce sont des rimes riches ou pauvres ou encore suffisantes. Indiquez s'il s'agit de rimes croisées, suivies, embrassées. Etc.

En un mot, tout le vocabulaire technique appris pendant les années de collège et de lycée est à employer dans votre analyse de poème, que ce soit à l'écrit ou à l'oral. Si besoin, révisez ce vocabulaire en consultant nos fiches disponibles dans la rubrique « Résumés de cours - Lycée » :

  • Vocabulaire de la poésie : lien ICI
  • Les figures de style : lien ICI

On attend de vous également une connaissance générale sur l'histoire de la poésie au travers des siècles, ce qui comprend les mouvements littéraires et les grands poètes de la littérature française. Sans être un spécialiste en poésie, car on comprend que vous lisiez moins de poèmes que de romans, vous devez ainsi pouvoir situer un poème dans l'histoire du genre de la poésie.

De façon très résumée, on peut estimer que la poésie moderne naît vers le milieu du XIXe siècle – début du XXe siècle, notamment à travers les innovations faites par Baudelaire, Rimbaud, Mallarmé et Apollinaire. C'est à cette époque qu'on se détache réellement des règles. Les poètes s'autorisent à se dispenser de la rime ; le poème en prose se développe chez Baudelaire ; Mallarmé puis Apollinaire jouent avec l'absence de ponctuation et créent une présence graphique des mots sur la page. Les thèmes d'inspiration poétique sont de plus en plus pris dans le quotidien. Le mouvement surréaliste du début du XXe siècle accentue cette tendance et la poésie s'affranchit définitivement des contraintes de la rime.

  • Histoire de la poésie à travers les siècles : lien ICI.

Que doit-on savoir à propos de la poésie ?

Vous devez avoir réfléchi à trois aspects de la poésie : la particularité de l'écriture poétique ; les fonctions possibles de la poésie ; le statut du poète dans la société.

C'est précisément sur ces trois points que tournent les sujets du bac en poésie.

La particularité de l'écriture poétique

La poésie présente une écriture particulière qui s'appuie à la fois sur la beauté de la langue, les images, un certain regard, l'importance du rythme, de la musique et des sonorités, tout ceci pour exprimer « quelque chose » qui n'est pas évident à saisir et qui dépasse souvent ce que le poète voulait lui-même exprimer au départ.

L'écriture poétique est aussi à la fois écriture libre et bridée : une expression personnelle qui fait appel à une grande imagination et une réelle créativité de la part du poète, mais qui s'exprime très souvent à l'intérieur de cadres fixes, de règles et de formes poétiques fixes pleines de contraintes. Quand celles-ci disparaissent, par exemple avec les vers libres ou le poème en prose, à quel moment peut-on considérer que le texte est malgré tout « poétique » ?

Ces réflexions sont à mener devant tel ou tel poème mais aussi de manière générale, sur l'ensemble des poèmes que vous avez pu rencontrer au cours de votre scolarité. C'est pourquoi vous devez maîtriser le vocabulaire de la poésie, les figures de style, les registres et les caractéristiques du poème en prose (voir fiches sur le site – rubrique « Résumés de cours - Lycée »).

Les fonctions de la poésie

La poésie a toujours été interrogée à propos de sa fonction. A quoi sert-elle ? Doit-elle servir à quelque chose ? Pourquoi écrit-on de la poésie ; pourquoi en lire ? N'est-ce pas une perte de temps ? Le poète n'est-il pas l'exemple type de l'improductif ?

Vous pouvez retenir 3 fonctions de la poésie :

  • une expression et un partage de sentiments personnels qui va servir au poète comme au lecteur (c'est la poésie lyrique) ;
  • une dénonciation des injustices ou la défense de grandes causes, pour lesquelles le poète cherche à interpeler le lecteur afin d'oeuvrer pour l'évolution de la société (c'est la poésie engagée) ;
  • un jeu avec le langage et un certain regard posé sur le monde pour surprendre le lecteur et participer à son ouverture d'esprit (c'est la poésie ni lyrique ni engagée : ludique ou poésie pure, qui célèbre et interroge le monde).

N'hésitez pas à revoir ces notions en consultant nos fiches dans la rubrique "Résumés de cours - Lycée :

  • La poésie lyrique : lien ICI.
  • La poésie engagée : lien ICI.
  • La poésie ni lyrique ni engagée : lien ICI.

Le statut du poète

La poésie a toujours été considérée comme un genre littéraire à part car la poésie relève de la littérature écrite mais aussi de la littérature orale, de la musique... et des dieux !

Le poète n'est-il pas « inspiré », une sorte de messager des dieux ? D'ailleurs les poètes se réclament souvent d'un personnage mythologique : Orphée ; ou bien encore de la Pythie ou d'Apollon. Pourtant d'autres poètes estiment qu'un bon poème est le résultat d'un labeur. Ils se considèrent comme des artisans qui travaillent un poème. D'autres encore estiment qu'au-delà de cette question d'inspiration ou de travail, le poète est un marginal de la société, un homme incompris et maudit. A l'inverse, le poète peut être acteur dans cette société et témoigner d'un engagement actif et concret.

Nous vous invitons à consulter à ce sujet la fiche :

  • « Le poète dans la société » dans la rubrique « Résumés de cours - Lycée » : lien ICI.

Quels sujets peuvent tomber au bac de français à l'écrit, sur la poésie ?

Même s'il est impossible de prévoir les sujets, on peut toutefois envisager des pistes...

Corpus possibles :

  • des poèmes de formes différentes mais exprimant tous des sentiments amoureux (= poésie lyrique et les formes qu'elle peut prendre, poésie en prose comprise ; il peut y avoir aussi un tableau dans le corpus...)

  • des poèmes de formes différentes mais exprimant des engagements, par exemple en matière de poésie de la résistance ou bien pour défendre la négritude (= poésie engagée et les formes qu'elle peut prendre)

  • des poèmes d'une même forme mais exprimant des fonctions différentes de la poésie et relevant d'époques différentes, par exemple des poèmes qui seraient tous des sonnets mais qui appartiendraient à des mouvements littéraires poétiques différents (= forme fixe du sonnet ; différentes fonctions de la poésie)

  • des poèmes de formes différentes et d'époques différentes mais traitant tous du rôle du poète et de la poésie dans la société (= fonctions du poète ; rôle de la poésie et ses fonctions)

Pour ce qui est de la dissertation, les thèmes sont ceux que nous avons évoqués.

Voici donc une liste de sujets possibles pour une dissertation sur la poésie :

Pourquoi Victor Hugo affirme-t-il « quand je vous parle de moi, je vous parle de vous » ? En quoi l'expression de sentiments personnels d'un poète peut-il concerner d'autres lecteurs ?
Dans quelle mesure tout poème peut-il facilement être mis en chanson ?
Rimbaud déclare « Je veux être poète » ; pensez-vous qu'on puisse choisir d'être poète ?
Ecrire de la poésie est-elle une activité utile à la société ?
Dans quelle mesure poésie et combat peuvent aller de pair ?
Le poète Paul Valéry estime que « Le poète est celui qui inspire ». Dans quelle mesure la lecture de poèmes permet-elle de poser un autre regard sur le monde qui nous entoure ?

etc

Quels recueils de poésie peut-on lire pour avoir de bonnes références en dissertation ?

En plus des poèmes lus de façon isolée, il est bien de lire quelques recueils en entier, par exemple Les Fleurs du mal de Baudelaire et Le parti pris des choses de Ponge pour n'en citer que deux.

Pour les références en dissertation, n'oubliez pas que vous pouvez utiliser aussi, si le sujet le permet bien sûr, les vers utilisés dans les fables de La Fontaine ainsi que les pièces de théâtre écrites en alexandrin (grandes comédies de Molière et toutes les tragédies classiques de Racine et Corneille, mais aussi la pièce Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand).

 

Fiche rédigée par un professeur agrégé de Lettres pour Copiedouble – Copyright 2015