La nuit la plus courte (Bertrand Solet, 2004)

Genre : Roman jeunesse, historique, pour adolescents (niveau 3ème)

Résumé : Lucien et son amie Anne-Marie ont treize ans et vivent en Normandie. Leurs parents sont résistants. La nuit du 6 juin 1944, les jeunes gens sont dehors et assistent au débarquement des alliés. Et pour qu'Anne-Marie l'admire, Lucien est prêt à prendre tous les risques...

Notre avis : Bien. Très facile à lire et à comprendre. Parfois un peu simpliste mais a le mérite de bien expliquer les événements historiques. Vocabulaire simple. Registre de langue courant. Phrases assez courtes. Narrateur = je, Lucien. Récit au présent. Construction du récit : progression chronologique en 12 chapitres. Du 4 juin au 20 juillet 1944, avec un développement particulier pour la nuit du 6 juin 1944. Descriptions de lieux et de sentiments. Des dialogues. Nombreuses références à la situation de l'époque, expliquées au cours même du récit : rationnement, mur de l'Atlantique, TSF et Radio Londres, croix de Lorraine, débarquement, équipements militaires, aviateurs, libération et liesse, ruines (de Saint-Lô). Intrigue assez menue : il s'agit plutôt d'un prétexte pour bien exposer la situation historique. Une réflexion aussi sur la guerre entre peuples et l'avenir (peuples amenés par la suite à faire la paix et à oublier leur haine).