La formule préférée du professeur (Yoko Ogawa, 2003)

 

Titre original : Hakase no aishita sushiki

Traduit du japonais par Rose-Marie Makino-Fayolle pour Actes Sud

 

Genre : Roman pour adultes (peut se lire dès la 3ème)

 

Aperçu : La narratrice est aide-ménagère. Son organisme de placement l’envoie chez un ancien professeur de mathématiques. Âgé d’une soixantaine d’années, celui-ci a deux particularités : sa mémoire n’est que de quatre-vingts minutes et il adore les nombres premiers.

 

Notre avis : Très bien. Yoko Ogawa n’a pas son pareil pour nous entraîner dans des histoires dans lesquelles il ne se passe rien en apparence et pourtant qui touchent le lecteur en profondeur. Un peu comme une longue nouvelle, ce récit déroule simplement l’histoire d’une amitié qui se crée et se développe malgré les obstacles, notamment grâce aux nombres et au base-ball. Les personnages sont attachants : la narratrice, qui veille toujours à faire ce qu’on attend d’elle et à faire plaisir aux autres ; le fils Root, qui a le crâne plat donc surnommé racine carrée par le professeur et qui adore le base-ball ; le professeur, fan de l’ancien joueur de base-ball Enatsu, révélant la magie des nombres et épinglant des aide-mémoires sur sa veste. Seul bémol à ce roman émouvant, tout en retenue : les passages de base-ball, qui pourront paraître très longs à certains...