L’enfant-loup (Florence Reynaud, 2001)

Genre : Roman d’apprentissage, pour adolescents (peut se lire par exemple en 5ème)

 

Aperçu : Nous sommes en 1885. En forêt, des chasseurs tuent des loups et capturent un enfant sauvage. Le docteur Roussinol décide de le recueillir dans sa famille. Il le nomme Antoine. Avec son épouse Mathilde, il compte le ramener doucement à la civilisation, en lui offrant confort et affection. Pourtant la tâche n’est pas facile. La bonne Victorine et les deux enfants, Zélie et Basile, ont du mal à accepter cet être sauvage qui leur fait peur et qui affole le village entier. Rapidement, Zélie parvient pourtant à dépasser son malaise et à se familiariser avec cet enfant différent, en lui parlant de sa voix douce. En parallèle de son père, elle aussi se met à tenir un journal de ses impressions...

 

Notre avis : Très bien. L’histoire est intéressante, bien écrite et bien menée. Réaliste, elle montre les difficultés à surmonter les préjugés face à la différence. Les points de vue alternent : récit, journal du père, journal de la fille, pensées de l’enfant-loup. Une jolie lecture de 180 pages à partager avec des adolescents.