Intrigue à l'anglaise (Adrien Goetz, 2007)

Genre : Roman, pour adultes (dès le lycée, pour bons lecteurs)

Résumé du début de l'histoire : Pénélope Breuil vient de réussir son concours et est nommée Conservatrice adjointe au Musée de la Tapisserie de Bayeux. Elle qui rêve d'antiquités égyptiennes et apprécie la vie parisienne ne peut s'empêcher d'être déçue. Mais la vie qui l'attend à Bayeux n'a en vérité rien de monotone. Dès son arrivée, la conservatrice se fait tirer dessus, recevant deux balles de revolver. Malgré elle, Pénélope se retrouve bientôt au coeur d'une intrigue où se mêlent étrangement l'histoire de l'art au XIe siècle et l'actualité tragique, avec la mort de la princesse Diana. Epaulée par son ami Wandrille et courtisée par Pierre, un journaliste local, Pénélope est bien décidée à distinguer le faux du vrai, quitte à se faire quelques frayeurs.

Notre avis : Bien. Récit original, fortement documenté et assez bien mené. La qualité d'Adrien Goetz en tant que professeur d'histoire de l'art à la Sorbonne se devine à chaque page. Certains passages explicatifs, un peu longs, risquent donc de décourager les faibles lecteurs. Toutefois l'ensemble est agréable à lire et maintient le suspense. L'auteur arrive à trouver un compromis intéressant entre une intrigue policière destinée au grand public et un roman littéraire chargée de précisions culturelles. Notons enfin la présence en fin d'ouvrage de « précisions historiques et remerciements » qui permettent de repérer l'apport fictif de l'écrivain sur la base réelle historique.