GRAMMAIRE - Le passé simple

Observons :

Il se promenait tranquillement dans la rue quand soudain il entendit un bruit effroyable. Il se retourna, regarda autour de lui mais ne vit rien de particulier. Quelques secondes plus tard, une femme vint vers lui, le visage bouleversé. Il la reconnut aussitôt.

Les formes verbales soulignées sont au passé simple.

Qu'est-ce que le passé simple ?

Le passé simple est un temps du mode indicatif. C'est un temps simple, c'est-à-dire qu'il se conjugue sans auxiliaire.

Comment conjuguer les verbes à ce temps ?

Pour conjuguer le passé simple on prend le radical (parfois modifié) et on y ajoute une terminaison.
Il existe 4 séries de terminaisons, différentes selon les verbes et groupes des verbes.

  • Série n° 1 (en « a ») => -ai / -as / -a / -âmes / -âtes / -èrent
  • Série n° 2 (en « i ») => -is / -is / -it / -îmes / -îtes / -irent
  • Série n° 3 (en « u ») => - us / -us / -ut / ûmes / -ûtes / -urent
  • Série n° 4 (en « in ») => -ins / -ins / -int / -înmes / -întes / -inrent

Quelques exemples...

Etre : je fus, tu fus, il fut, nous fûmes, vous fûtes, ils furent.
Avoir : j'eus, tu eus, il eut, nous eûmes, vous eûtes, ils eurent.
Chanter (1er G) : je chantai, tu chantas, il chanta, nous chantâmes, vous chantâtes, ils chantèrent.
Finir (2ème G) : je finis, tu finis, il finit, nous finîmes, vous finîtes, ils finirent.
Voir (3ème G) : je vis, tu vis, il vit, nous vîmes, vous vîtes, ils virent.
Pouvoir (3ème G) : je pus, tu pus, il put, nous pûmes, vous pûtes, ils purent.
Venir (3ème G) : je vins, tu vins, il vint, nous vînmes, vous vîntes, ils vinrent.

Quels sont les pièges à éviter ?

La difficulté réside dans le choix de la série.

Il faut retenir :

Si c'est un verbe en « -er », c'est-à-dire le verbe « aller » et tous les verbes du 1er groupe => série n° 1
Si c'est un verbe du 2ème groupe => série n° 2
Si c'est un verbe du 3ème groupe (tous les autres verbes) => série n° 2 ou n° 3 ou n° 4

Pour les verbes du 3ème groupe, il est difficile de savoir à quelle série il faut les conjuguer.

Retenons :

  • série n° 2 en « i » : tous les verbes du 2ème groupe + prendre, entendre, défendre, se rendre, conduire, rire, dire, écrire, sourire, fuir, cueillir, vaincre, atteindre, joindre, naître, mettre, faire, s'asseoir, etc. (et leurs composés) + voir
  • série n° 3 en « u » : tous les verbes en « -oir » ou « -oire » (= vouloir, croire, boire, devoir, savoir, pouvoir SAUF voir) + plaire, se taire, connaître, courir, lire, vivre, etc. (et leurs composés)
  • série n° 4 en « in » : venir + tenir (et leurs composés)

Oui, mais qu'est-ce qu'un « composé » ?
C'est un verbe qui contient le verbe cité.
Exemples :
Comprendre, entreprendre, se méprendre, apprendre.... sont des composés du verbe « prendre » et se conjuguent comme ce verbe.

Et comment savoir si un verbe en « -ir » est du 2ème ou du 3ème groupe ?
Il faut conjuguer à la 1ère personne du pluriel.
Si on entend le son « ss », c'est un verbe du 2ème groupe. Si on n'entend pas le son « ss », c'est un verbe du 3ème groupe.
Exemples :
Obéir -> nous obéissons : on entend le son « ss » ; donc c'est un verbe du 2ème groupe.
Partir -> nous partons : on n'entend pas le son « ss » ; donc c'est un verbe du 3ème groupe.

A quelle occasion utilise-t-on le passé simple ?

On l'utilise dans des récits au passé.
Aujourd'hui, le passé simple ne s'emploie plus qu'à l'écrit. A l'oral, on le remplace par le passé composé.
Ce temps permet de raconter des histoires et rapporte des faits qui sont « coupés » de la situation d'énonciation. Il sert le discours narratif.
Le passé simple place les actions au premier plan. Ainsi, les actions paraissent uniques et ponctuelles.
Elles sont limitées dans le temps ; elles ont une durée déterminée.

Dans un récit au passé, les temps principaux sont l'imparfait et le passé simple.
Dès qu'une action surgit ou se produit pour interrompre la description faite par l'imparfait, on emploie le passé simple.