Géante (Melvin Burgess, 2002)

 

Genre : Conte merveilleux, poétique et presque philosophique, de littérature jeunesse (peut se lire dès la 6ème pour de bons lecteurs)

 

Aperçu : La tempête fait rage. Pourtant Peter et sa petite sœur Amy sont encore plus fascinés qu’inquiets par ce qu’ils observent à travers les vitres des fenêtres : dehors les éléments sont déchaînés. Les objets volent et frappent à la porte de leur maison comme s’ils voulaient y entrer. Le lendemain, Amy se rend près de la rivière, auprès du gros chêne. Amy a toujours été comme ça : bizarre, se racontant des histoires et ayant un comportement étrange. Peter est furieux de ne pas être cette fois dans la confidence. Pourquoi Amy désobéit-elle à leurs parents pour se rendre dans les champs ? Que fait-elle pour avoir de la terre sur ses vêtements ?

 

Notre avis : Très bien. Ce roman explore l’imaginaire et la poésie du quotidien, nous offrant un récit très original, mi-merveilleux mi-fantastique, et un brin dérangeant. On ne sait pas s’il faut prendre le tout au premier ou au second degré, s’il faut être du côté de l’enfant ou bien poser sur les faits racontés un regard d’adulte. Peu d’actions. Écriture soignée. À travers cette étrange histoire, le roman explore aussi les relations humaines entre enfants et entre enfant et adulte. Assurément, un livre qui ne laisse pas indifférent !