Freya des Sept-Iles (Joseph Conrad, 1912)



Troisième et dernière nouvelle du volume Entre terre et mer (1912)

Traduction d'Odette Lamolle - Editions Autrement Littératures

Genre : Nouvelle, pour adultes.

Présentation de l'oeuvre : Le narrateur est un ancien marin qui a navigué dans les mers orientales. Un jour, une lettre d'un de ses amis lui rappelle l'existence du « vieux Nelson ». Le narrateur n'a évidemment pas oublié ce personnage ni ce qui s'était passé à cette époque. Dans ce petit archipel soumis aux autorités hollandaises, les visites étaient rares et attendues. Le vieux Nelson (ou Nielsen) vivait en effet avec sa fille Freya et semblait ne pas vouloir comprendre à quel point sa beauté attirait deux hommes : le jeune Jasper Allen et l'officier Heemskirk...

Notre avis : Très bien. Exotisme et tension psychologique garantis. Langage soutenu. Dialogues. Récit rétrospectif. L'humour et la mise en scène théâtrale sont aussi présents dans cette nouvelle longue (ou roman très court) dans laquelle on plonge avec délectation. Brick, canonnière, mobilier en rotin sur la véranda, silence, musiques au piano : tout est brossé en touches subtiles. Au passage, de beaux portraits psychologiques, une réflexion sur les peurs viscérales, l'aveuglement devant la réalité, le lien entre objet et homme, le désir, etc. Peut convenir à de grands adolescents bons lecteurs.