Felicidad (Jean Molla, 2005)

 

Genre : Roman policier et de science-fiction, pour adultes et grands adolescents (dès la 3ème)

 

Aperçu : Le Président à vie convoque ses collaborateurs principaux autour de la table du Conseil. Il y a là le ministre du Bonheur, le ministre des Armées, le responsable des unités d'élite au sein des Sections Spéciales et le ministre de la Sûreté intérieure. L'heure est grave : il existe encore des Delta 5 en activité ! Rapidement on contacte le meilleur lieutenant, Alexis Dekcked, pour le charger de retrouver ces Delta 5...

 

Notre avis : Bien. L'enquête policière est menée dans un monde futuriste qui n'est pas sans rappeler ceux déjà imaginés par la littérature et le cinéma. On pense notamment à 1984 de George Orwell et à Blade Runner. D’ailleurs l'auteur ne s'en cache pas et dédicace son roman à Ridley Scott, réalisateur de Blade Runner, ainsi qu'à Philippe K. Dick, auteur du roman Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? qui a inspiré Ridley Scott. Dans ce roman de Jean Molla, il est donc question d'un futur où le Bonheur est une obligation, une sorte de voie politique mais réservée seulement à une élite. Loin des secteurs sécurisés de Felicidad, il existe ainsi des zones de non-droit appelées « enclaves » où survit la population pauvre dans un climat de grande violence. Quant aux « parumains », quoique très proches des humains et les côtoyant au quotidien, ils n'en sont que les esclaves et sont soumis à des contrôles très stricts. Le roman propose donc une critique sociale et une réflexion intéressante sur le devenir de notre société. L'ensemble est assez agréable à lire et a du rythme. Il présente cependant plusieurs difficultés pour les jeunes lecteurs : outre l'intrigue, qui est rendue de plus en plus complexe au fil des pages, les personnages sont nombreux et assez peu caractérisés. Certains portent des noms à la même initiale : Buisson, Bérard, Bacall, ce qui peut créer la confusion. Cependant on s'attache aux personnages principaux et, même si certains retournements sont prévisibles, la curiosité reste maintenue. Un roman à proposer par exemple à des élèves de 3ème.