Cette histoire-là (Alessandro Baricco, 2005)

Titre original : Questa storia
Traduit de l'italien par Françoise Brun pour Gallimard, 2007

Genre : roman, pour adultes

Aperçu de l'oeuvre : Roman poétique sur fond historique, composé de sept parties : Ouverture / L'enfance d'Ultimo / Mémorial de Caporetto / Elizaveta / 1947, Sinnington, Angleterre / 1950, Mille Milles / Epilogue. L'histoire d'une passion et d'un destin. Premières automobiles, premiers avions, première guerre mondiale, le début du XXème siècle n'en finit pas d'innover. C'est aussi l'heure où certains aventuriers décident de rompre avec la tradition paysanne familiale pour devenir eux aussi acteurs de leur temps. Le père d'Ultimo choisit ainsi de vendre ses vaches et de monter un garage en pleine campagne italienne...

Notre avis : Très bien. COUP DE COEUR. Alessandro Baricco réussit avec son talent habituel à rendre poétique même ce qui ne l'est pas. Sous sa plume, une route devient une idée ; la méchanceté peut être émouvante ; la désertion paraît inévitable ; et ainsi de suite. L'émergence des progrès techniques de la première moitié du XXème siècle ne sert pas ici de toile de fond mais participe à part entière à l'histoire d'une vie et à l'aboutissement d'une quête de soi. Un très beau roman qui nous emmène, l'air de rien, sur des chemins existentiels. A réserver toutefois à des adultes (des passages étant crus) et même à des adultes bons lecteurs car certaines parties peuvent sembler difficiles, relevant davantage de l'exercice littéraire que du roman traditionnel (notamment l'Ouverture avec la course automobile Paris-Madrid en 1903 et la partie 1947 Sinnington). Grande variété de points de vue du narrateur. Une phrase à retenir et qui pourrait résumer à elle seule le livre : Curieux comme les gens sont eux-mêmes, bien avant de le devenir. (p 55).