Biographie de la faim (Amélie Nothomb, 2004)

Genre : Récit autobiographique, pour adultes (dès le lycée)

Aperçu : Qu'est-ce que « la faim » ? N'est-ce pas cela qui pousse l'homme à se dépasser et à chercher une réponse à ses questions ? D'après Amélie Nothomb, c'est bien la faim (et la soif !) qui ont mené sa vie. L'occasion pour elle de se souvenir...

Notre avis : Bien. Telle une suite à la Métaphysique des tubes, cette « Biographie de la faim » est en vérité une autobiographie dans laquelle Amélie Nothomb se plaît à raconter son enfance puis son adolescence. La structure du récit est un peu maladroite : tout le début sur le Vanuatu et sa particularité n'est qu'un prétexte et sa présence paraît bien inutile... En revanche le reste se lit d'une traite et avec beaucoup d'intérêt. Avec une fausse légèreté et beaucoup d'acuité dans le regard, ce parcours autobiographique évoque la vie d'une petite fille de diplomate mais aussi observe des pays et des villes (le Japon, la Chine, New York, le Bangladesh, la Belgique), qu'on a plaisir à voir résumés en quelques phrases et en quelques portraits de personnages. Bien sûr, Amélie Nothomb est agaçante tant elle met en avant son esprit et son comportement hors norme. On peut se demander si elle est folle à lier, égocentrique jusqu'à l’écœurement ou géniale au sens plein du terme... Elle est sans doute, surtout, une petite fille qui cherche à savoir qui elle est à travers toutes ces cultures traversées et qui souffre, son mal se cristallisant sur « la faim ». Elle est aussi un écrivain talentueux qui nous entraîne, presque malgré nous, dans son sillage et son regard. Un bon livre !