0.4 (Mike A. Lancaster, 2011)

Traduit de l'anglais par Anne Delcourt pour les éditions Nathan


Genre :
Roman fantastique et de science fiction, pour adolescents (dès la 5ème-4ème)

Aperçu : Le garçon qui raconte l'histoire a quinze ans et vit dans un petit village appelé Millgrove. S'il parle, c'est qu'il s'adresse en vérité à un magnétophone et s'enregistre sur cassette. Il veut témoigner. Raconter. Tout a commencé avant une fête locale annuelle, quand son ami Danny s'est vanté d'être capable d'hypnotiser les gens...

Notre avis : Bien. L'histoire est originale, bien menée et tient en haleine le lecteur jusqu'à la fin. On ne s'ennuie pas, le roman est court et rythmé, un vrai régal pour les adolescents ! Seul bémol : le langage pourrait être mieux soigné. De notre point de vue, l'auteur a en effet cédé à la facilité en intégrant des mots familiers ou grossiers à son roman alors qu'ils n'apportent rien à l'histoire. Toutefois ceux-ci ne sont pas nombreux et la plupart des pages sont rédigées dans un langage courant, correct. On s'attache aux personnages, on suit leurs réactions et on s'interroge en même temps que le narrateur. En un mot, Mike A. Lancaster parvient à piquer notre curiosité et à créer la surprise. Dernière précision : le livre ayant déjà remporté un franc succès auprès des adolescents, une suite est prévue !