Écrire correctement les nombres

 

Écrire correctement les nombres est souvent un vrai casse-tête. Et savoir s'il faut les accorder ou non l'est encore plus ! Pourtant ces connaissances sont bien utiles dans la vie de tous les jours. Voyons donc ensemble comment faire...

Petite précision de vocabulaire

 

Il faut distinguer le « chiffre » du « nombre ».

Un chiffre est un caractère qui va servir à représenter un nombre. Les chiffres vont de 0 à 9 (ou plutôt de 1 à 9, plus le 0).

Un nombre est un concept mathématique. Les nombres vont de 0 à l'infini. Ils servent à compter ou à ordonner (c'est-à-dire à donner un rang).

Nous parlerons donc ici de « nombre ».

Chaque nombre peut s'écrire en lettres. Exemple : Le nombre 14 s'écrit « quatorze ». Le nombre 7 s'écrit « sept ». Le nombre 45 s'écrit « quarante-cinq ». Etc.

Comment savoir écrire correctement les nombres ?

 

Rien ne sert d'être plus royaliste que le roi ! Nous vous indiquons donc ci-après le SEUL site de référence, c'est-à-dire celui de l'Académie française. http://www.academie-francaise.fr

Nous mettons d'ailleurs en ligne le texte intégral de leurs explications en fin de fiche.

Toutefois, voici déjà ce qu'on peut en retenir :

1/ On doit écrire certains nombres en lettres. D'autres au contraire doivent s'écrire obligatoirement en chiffres : certains en chiffres arabes, d'autres forcément en chiffres romains. En somme, il y a des règles à respecter selon les cas et l'Académie française en dresse la liste.

Par exemple, les durées très précises doivent s'écrire en chiffres arabes mais les durées pleines doivent s'écrire en lettres. En revanche les numéros des siècles s'écriront forcément avec des chiffres romains.
Exemples :

« Le premier arriva avec 12 secondes d’avance, après avoir bouclé le circuit en 18 minutes 25 secondes et 3/10. »
« Je reviens dans cinq minutes. »

« Il a vécu au XXe siècle. »
« J'aime la musique des années quatre-vingt. »

2/ L'orthographe des nombres formant des « mots composés » a changé depuis 1990.

En effet l'écriture des nombres à un seul chiffre n'a jamais posé de réelle difficulté :
0 = zéro ; 1 = un ; 2 = deux ; 3 = trois ; 4 = quatre ; 5 = cinq ; 6 = six ; 7 sept ; 8 = huit ; 9 = neuf.
L'écriture des nombres en un seul mot est également facile :
Exemples : 100 = cent ; 12 = douze ; 1000 = mille ; 15 = quinze ; 50 = cinquante ; etc.
Petite remarque : 1000 s'écrit de deux façons possibles, soit « mille » soit (plus rarement) « mil ».

En revanche, ce qui est vraiment compliqué, c'est lorsque le mot est composé. On ne sait alors jamais s'il faut mettre ou non des traits d'union ! C'est à ce propos qu'il y a eu du changement. S'agissant de noms composés, il faut donc distinguer la règle traditionnelle de la « nouvelle orthographe ».

La règle traditionnelle exige qu’on lie par un trait d’union les éléments inférieurs à cent, sauf si on entend un « et ».
Exemples :
Elle a 23 ans = « E
lle a vingt-trois ans » (trait d'union car 23 < 100) ;
Elle a 103 ans = « Elle a cent trois ans » (pas de trait d'union, seulement un espace car 103 > 100) ;
Elle aurait 184 ans  = « Elle aurait cent quatre-vingt-quatre ans » ;
4298 = « quatre mille deux cent quatre-vingt-dix-huit » ;
Elle a 21 ans = « Elle a vingt et un ans » (pas de trait d'union, que des espaces car « et »).

Mais depuis 1990 une nouvelle orthographe est possible. On a donc le droit de lier par un trait d’union tous les éléments qui composent le nombre, sans exception. En résumé, on peut donc mettre un trait d'union partout pour se simplifier la vie !
Exemples :
Elle a 23 ans = « E
lle a vingt-trois ans » ;
Elle a 103 ans = « Elle a cent trois ans » OU « Elle a cent-trois ans » ;
Elle aurait 184 ans = « Elle aurait cent quatre-vingt-quatre ans » OU « Elle aurait cent-quatre-vingt-quatre ans » ;
4298 = « quatre mille deux cent quatre-vingt-dix-huit » OU quatre-mille-deux-cent-quatre-vingt-dix-huit ;
Elle a 21 ans = « Elle a vingt et un ans » OU « Elle a vingt-et-un ans ».

3/ Selon les cas, « vingt » et « cent » sont variables ou invariables.

a) Quand vingt et cent servent à indiquer des quantités

Vingt et cent se terminent par un s quand ils sont précédés d’un nombre qui les multiplie. En revanche ils restent invariables s’ils sont suivis d’un autre nombre ou de mille.
Exemples :
Le spectacle de fin d'année a rassemblé 80 spectateurs = « Le spectacle de fin d'année a rassemblé
quatre-vingts spectateurs » (on met un s à « vingt » car il est multiplié par quatre et n'est suivi par rien).
Le projet rassemble 82 participants = « Le projet rassemble quatre-vingt-deux participants » (pas de s à « vingt » car il est suivi d'un nombre et est donc seulement un élément à l'intérieur d'un nombre).

Il possède 200 euros = « Il possède deux cents euros » (on met un s à « cent » car « deux » le multiplie et le rend donc pluriel).
Elle a gagné 220 euros = « Elle a gagné deux cent vingt euros (pas de s à « cent » car il est suivi d'un nombre et pas de s à « vingt » car rien ne le multiplie).

Remarque :
Dans le même esprit, vingt et cent varient quand ils sont placés devant les mots « millier », « million », « milliard » car ceux-ci sont des noms et non des nombres. On écrit donc
200 000 000 d'années = « deux cents millions d’années »
300 milliers d'habitants = « trois cents milliers d’habitants ».

b) Quand vingt et cent servent à indiquer des rangs

Vingt et cent sont alors des « adjectifs numéraux ordinaux », c'est-à-dire qu'ils indiquent un ordre, un rang. Dans ce cas, ils sont toujours invariables.
Exemples
 :
La page 200 = « La page deux cent »
La page 80 = « La page quatre-vingt »
L'an 1900 = « L’an mille neuf cent ».

4/ Les nombres avec « mille » méritent un peu d'attention.

La règle à connaître est que mille (ou mil, au choix !) est toujours invariable.
Exemple :
Cette belle maison a été vendue 500 000 euros = « Cette belle maison a été vendue
cinq cent mille euros ».

D'autre part, pour les chiffres arabes et dans un souci de lisibilité, il faut savoir qu'on sépare les milliers par un espace dans les nombres exprimant une quantité. (Remarque : on dit « un espace » mais les typographes disent « une » espace, au féminin !).
Exemples
 : 1 000 m, 342 234 euros, 1 234 °C, etc.

En revanche, quand le nombre exprime non une quantité mais un ordre, un numéro, on ne sépare jamais les chiffres. C'est le cas des pages ou bien des dates ou encore des articles de code.
Exemples
 :
la page 1254 de l’édition de 1992 ; l’article 1246 du Code civil.

5/ Les dates peuvent se lire de deux manières différentes.

On peut ainsi lire 1635 de deux façons : soit « mille six cent trente-cinq » soit « seize cent trente-cinq ». Ces deux façons sont valables.

6/ Avec les virgules, c'est le nombre entier qui compte !

Un nom précédé d’une indication chiffrée inférieure à 2 reste donc au singulier (comme si on considérait le 1 et non ce qu'il y a après la virgule).
On écrit donc : « 
1,7 milliard » (sans s à « milliard »). On écrit aussi : « 1,5 point » (sans -s à « point »).

 

Enfin, comme promis, voici l'intégralité des CONSIGNES DE L'ACADEMIE FRANCAISE à propos des nombres :

(et le lien direct où il se trouve)

http://www.academie-francaise.fr/la-langue-francaise/questions-de-langue#57_strong-em-nombres-criture-lecture-accord-em-strong

 

Nombres (écriture, lecture, accord)

1. Écriture des nombres en lettres

On écrit en toutes lettres :

- les nombres employés substantivement : les trois quarts ; un trois-centième ; voyager en première ; consulter un in-quarto ; acheter du trois pour cent ;

- les nombres rencontrés isolément et représentant des quantités simples (entières ou accompagnées de « demi » ou de « quart ») : Ils ont parcouru cinq cents kilomètres ; Le match dura deux heures et demie ;

- les fractions d’heure suivant les mots midi et minuit : midi dix, midi et quart ;

- les expressions telles que : les années trente ; les années quatre-vingt.

2. Orthographe des nombres en lettres

Dans les nombres écrits en toutes lettres, la règle traditionnelle veut qu’on lie par un trait d’union les éléments inférieurs à cent, à moins qu’on ne soit en présence de la conjonction « et » : elle a vingt-trois ans ; elle a cent trois ans ; elle aurait cent quatre-vingt-quatre ans ; quatre mille deux cent quatre-vingt-dix-huit, mais elle a vingt et un ans.

Cependant, il est également possible, en accord avec les Rectifications de l’orthographe proposées par le Conseil supérieur de la langue française et parues au Journal officiel du 6 décembre 1990 (partie II), de lier par un trait d’union tous les éléments qui composent le nombre, sans exception. On écrira donc tout aussi bien : elle a cent-trois ans ; elle aurait cent-quatre-vingt-quatre ans ; quatre-mille-deux-cent-quatre-vingt-dix-huit ; elle a vingt-et-un ans.

Vingt et cent se terminent par un s quand ils sont précédés d’un nombre qui les multiplie, mais ils restent invariables s’ils sont suivis d’un autre nombre ou de mille. On dira ainsi : deux cents euros mais deux cent vingt euros ; quatre-vingts hommes mais quatre-vingt-deux hommes. Ils restent également invariables lorsqu’ils sont employés comme adjectifs numéraux ordinaux : page deux cent ; page quatre-vingt ; l’an mille neuf cent.

En revanche, vingt et cent varient devant millier, million, milliard, qui sont des noms et non des adjectifs numéraux : deux cents millions d’années ; trois cents milliers d’habitants.

Mille (ou mil) est toujours invariable : cinq cent mille euros.

3. Écriture des nombres en chiffres

On écrit en chiffres arabes :

- les nombres exprimant une durée de vie, un âge : Mozart vécut 35 ans ;

- les numéros des arrondissements, car les chiffres romains présentent des risques de confusion (entre II et 11) ou d’inversion (entre IV et VI) : Les 5e et 6e arrondissements de Paris ;

- les pourcentages, s’ils ne sont pas pris substantivement : 3% ;

- les durées très précises : Le premier arriva avec 12 secondes d’avance, après avoir bouclé le circuit en 18 minutes 25 secondes et 3/10, mais Je reviens dans cinq minutes.

On écrit en chiffres romains :

- les numéros des siècles : le XXe siècle (petites capitales) ;

- les numéros d’ordre des manifestations périodiques : le Xe Salon du livre ; les XXIXe Jeux olympiques (grandes capitales).

Dans un souci de lisibilité, on sépare les milliers par une espace insécable dans les nombres exprimant une quantité : 1 000 m, 342 234 euros, 1 234 °C, etc.

En revanche, dans les nombres ayant fonction de numérotage (pages, dates, articles de code), les chiffres ne sont jamais séparés : la page 1254 de l’édition de 1992 ; l’article 1246 du Code civil.

La virgule (et non le point comme chez les anglo-saxons) sépare la partie entière de la partie décimale : π vaut environ 3,14 ; 14,5 est la moitié de 29.

4. Lecture des dates

Pour les dates (et les nombres en général) entre 1 000 et 2 000, il y a concurrence entre deux lectures : mille six cent trente-cinq ou seize cent trente-cinq.

Aucune de ces formes ne peut être considérée comme fautive. Cependant, dans l’usage courant, on dit plutôt onze cents, douze cents, etc. : onze cents francs, seize cents euros, tandis que dans la langue écrite, et notamment dans un texte juridique, administratif ou scientifique, on préférera les formes : mille cent, mille deux cents, etc.

5. Nombres inférieurs à 2 : accord

Un nom précédé d’une indication chiffrée inférieure à 2 (avec virgule) reste au singulier. On écrit donc : 1,5 milliard ; 1,9 milliard, ce qui, d’ailleurs, se lira plutôt : un milliard et demi et un milliard neuf cents millions ou un milliard virgule neuf.